Vous entrez ici dans un monde, où les univers confondu s'offre une guerre pour leurs idéaux
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sieste qui ne dura point (Saiko)

Aller en bas 
AuteurMessage
Saiko Yamaguzi

Saiko Yamaguzi

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Sieste qui ne dura point (Saiko)   Mer 4 Mar - 21:38

Cela faisait plusieurs mois déjà qu'elle n'avait vu d'endroit aussi paisible et magnifique. Elle se sentait en paix et elle ne pensait pas courir de danger dans cet endroit. Elle avait réussi à se trouver un petit coin magique et magnifique, tout mignon, comme elle espérait en trouver depuis longtemps déjà... Elle était épuisée par sa longue marche, car, bien qu'elle ai trouvé un aimable paysan pour l'amener, elle avait décidé de la journée précédente, sa route à lui étant terminé. Elle avait alors suivit maints chemin pour se retrouve devant cette trombe d'eau claire. Ses cheveux emmêlés par le vents virevoltaient de toutes parts et ses rubans suivaient cette danse vacillante et envoutante. La jeune fille repéra un arbre immense qui lui laissait suffisamment de place pour qu'elle puisse s'y coucher et s'y reposer. Elle se laissa tomber, son dos contre le tronc massif de l'arbre et son sabre à ses côtés, et posa son regard autour en se laissant bercer par la douce mélodie de l'eau. Le tapis de feuilles rouges et orange était suffisamment confortable pour que Morphée puisse attirer sa victime dans ses bras, mais même endormie, Saiko restait sur ses gardes. C'était une Shinigami et elle était en territoire libre, n'importe qui pourrait l'attaquer.

Dans la quiétude de son repos, un bruit la troublât : une branche qui craque. Il y avait aussi une espèce de présence près d'elle. Elle se releva d'un bond agile, épée en main, et observa avec attention le nouvel arrivant. Elle ne dégaina pas sa lame, mais restait prête à l'attaque, ne sait-on jamais. Elle demanda d'un ton posé.

"Qui êtes vous? Que faites vous ici? Et que me voulez vous?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hide Katsuo
Chef de l'Akatsuki
Chef de l'Akatsuki
Hide Katsuo

Masculin
Nombre de messages : 172
Age : 24
Localisation : Québec
Date d'inscription : 13/10/2008

Feuille de personnage
Objets:
Amour: Aucun
Point avant prévilège:
20/20  (20/20)

MessageSujet: Re: Sieste qui ne dura point (Saiko)   Jeu 5 Mar - 0:52

Vraiment, il avait toujours eu un don incroyable pour faire des aproche subtile. Soit c'était un branche qui craque, une porte qui claque ou bien déboulé des escalier il fallait toujours qu'on le repère. Il est vrais qu'il ne faisait pas particulièrement attencion après tout il aimait bien combattre en fait il adorait ça mais il s'aurait bien passé de cette rencontre surprise. Il soupira silencieusement regardant la jeune femme devant lui et n'eu aucune réaction. C'était juste une shinigami après tout lui il était déserteur c'est beaucoup plus classe.

Qui je suis ? Très bonne question ! Je suis le Seigneure Noir, Le chef de L'akatsuki, Hide Katsuo.

D'un geste de main il envoya une longue mèche de cheveux vers l'arrière libérant un oeil qui était caché par celle-ci. Du même coup comme il s'agissait de la main droite la fille remarqua peut-être aussi la bague à son Index. Un coup de vent fit virvolté autant les long cheveux de Saiko que Hide.

qu'est-ce que je fais ici ? Question moin bonne un peu tu crois pas ? C'est un bon chemain pour rejoindre le village de Taki no Kuni. C'est plus rapide, bien sur il faut savoir marché sur l'eau et à en jugé par ton arme tu es un Shinigami tu aime mieux marché sur l'aire j'imagine.

Il laissa tombé mollement son bras sur le coté de son corp alors que l'homme vêtu du manteau noir, au grand colle sur lequel était brodé des nuage rouge faisait un lèger mouvement pour sortire les main de ses longues manches dévoilant ses ongles rouges sangs et ses mains non armées

Qu'est-ce que je te veux ? Vraiment une mauvaise question vus le context, en demandant ça tu pourrais me faire demandé a moi-même ce que je veux et donc me menné a un point très violent me donnant l'impression qu'en fait je veux te tué même si actuellement, Il ne veut pas te tué.

Les yeux de Hide qui actuellement était d'un mauve incoyable devenire noirs et Hide soupira cette fois plus fort.

Désolé, légé problème avec mon autre personalité

Un sourire presque sympatique se forma sur les lèvre de l'homme qui continuais de fixé Saiko.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yogensekai.forumactif.org
Saiko Yamaguzi

Saiko Yamaguzi

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: Sieste qui ne dura point (Saiko)   Jeu 5 Mar - 13:37

L'homme qui avait fait irruption était intriguant tout autant par ces propos que par sa stature et le fait qu'il n'avait pour le moment pas l'air si hostile alors qu'elle était une Shinigami et qu'elle était, pour autant qu'elle le sache, une "ennemi" des ninja. De plus il dégageait une énergie malsaine, plus encore que ce qu'elle avait croisé jusque là et il était loin d'être mignon, alors il n'était pas du tout son genre. Alors son nom était Hide Katsuo, cela lui rapelais vaguement quelque chose, mais elle ne s'interressait guère qu'à elle-même alors elle n'avait pas retenu l'information... Lorsqu'il déplaca ses cheveux, l'anneau attira l'attention de Saiko, mais pas vraiment plus qu'il ne le fallait. Il devait être marié, mais ce n'était ne ses affaires, ni son intérêt. Il avait déduit juste pour le fait qu'elle était Shinigami, mais avait tout faut en disant qu'elle préférait l'air à l'eau, après tout son arme n'était-elle pas Castalie, "l'eau" et "l'envoûtement"?! Il lui révéla pourtant une information majeur en disant que c'est un chemin menant à Taki no Kuni. Elle avait marché sans savoir ou elle allait ni en quelle direction elle allait, elle ne savait même pas qu'elle s'approchait d'un village, avoir su elle se serait dirigé vers le village, sans faire halte ici. Quand elle remarqua que l'homme n'était pas armé, elle baissa sa garde, mais gardait une main sur le fourreau de son épée, ne sait-on jamais? De plus, les propos noirs n'était pas tout à fait pour la rassuré, mais il avait dit que pour le moment il ne lui en voulait pas. Elle lui fit son sourire le plus charmeur et craquant, il avait beau être effrayant, c'était tout de même un être vivant à la base.

"Vous vous trompez en disant que je préfère marcher dans l'air plutôt que sur l'eau... J'adore l'eau et je ne peux en aucun cas la diminué face à l'air. Oh et merci pour l'information! Je ne savais pas que Taki no Kuni était si proche, en fait je ne savais même pas que j'était sur le chemin pour y aller! Haha! Ce doit parraître idiot... Mais bon je vis au jour le jour. Désolée pour ma dernière question, mais j'ai appris à me méfier des inconnus. Je n'en ai pas l'air, mais je suis tout de même forte. Héhé! Oh et il ne faut pas vous emporter, hein? Je ne veux pas me battre... Encore moins avec un inconnu..."

C'est à ce moment là que choisi un lapin pour surgir des fourrés et se balancer dans les jambes de Saiko, qui tout à fait heureuse se jeta sur lui pour l'attraper Il était si mignon qu'elle le voulait à elle seule. Après une course folle elle réussi tant bien que mal à le rattraper et retourna voir Hide.

"Regarde comment il est mignon!!! Il est tout chou!! Je le veux à moi!!! Ah! Hum... c'est vrai ou en étais-je? Je ne sais plus ce que je disais... Dès que je vois quelque chose de mignon, j'oublie tout ce qui m'entoure, désolée!"

Elle le regarda droit dans les yeux et refit son sourire tout mignon en penchant légèrement sa tête de côté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hide Katsuo
Chef de l'Akatsuki
Chef de l'Akatsuki
Hide Katsuo

Masculin
Nombre de messages : 172
Age : 24
Localisation : Québec
Date d'inscription : 13/10/2008

Feuille de personnage
Objets:
Amour: Aucun
Point avant prévilège:
20/20  (20/20)

MessageSujet: Re: Sieste qui ne dura point (Saiko)   Sam 7 Mar - 13:10

Un frison traversa la totalité du dos du chef de l'Akatsuki, Mais c'était qui cette folle ? Vraiment une tel pensé venant de la part de Hide c'était rare. Il croyait être le plus fou sur le plan caractère, mais là il venait de peut-être trouver pire que lui. Une folle qui s'emporte à tout les choses mignonnes qu'elle voit c'est pas très commun. Puis une idée lui traversa l'esprit. Est-ce qu'elle avait la même attitude en combat ? Vraiment, entre deux coup de lame elle voit un lapin elle arrête le combat pour allé le chercher ? C'était un chose à testé plus tard éventuellement, mais pour le moment un autre truc l'énervait, se fichu sourire inutile. Elle essayait de faire quoi être mignonne elle même ? Si sa se trouve elle se sauterais dessus elle même si elle le devenait. En fait, non, c'était plus logique, quelqu'un de normal aurait été calmé par un sourire de se genre, il s'en souvenait quand il était jeune, se sourire d'une de ses amies, car oui il en avait déjà eu ! Mais maintenant tout ça c'était du passé, les faits était que maintenant, il était un homme dépourvus de toute forme de sentiment.

Non ce lapin est dépourvus de toute intérêt dans se monde, a non c'est faux, il pourrait servir à finir dans un ragou.

Sur le coup, on eu quasiment l'impression que Hide essayait de devenir un grand humoriste avec une blague des plus ennuyante, mais en fait l'absence total d'émotion dans son visage prouvais qu'en fait il ne blaguais pas mais pensait réellement ce qu'il disait. Un bruit le fit réagir un peu plus loin. Il fermat les yeux ce concentra, puis repérât des Ninja de Taki. Il ré ouvrit les yeux tranquillement avant de soupirer en redressant la tête il revit le foutu sourire qu'il n'aimait pas du tout.

Au fait, ton sourire, il a pour but de me calmer j'imagine, si c'est le cas c'est totalement inutile. J'ai par le passé perdus toute forme de sentiment a l'égare de la vie, des gens de tout ce qui m'entoure. Un magnifique travaille venant de mon cher maître, Orochimaru.

Flash Back

Le jeune Hide couru rapidement pour allé rejoindre son idole, celui, qui depuis quelques semaines, lui enseignait plein de choses...Orochimaru. L'enfant s'arrêta devant son maître qui le fixa un moment avant de glissé de sa voix froide, démoniaque.

Viens, Hide. J'ai une chose spécial à réaliser avec toi.

Compris ! Dit-il avant de placé un grand sourire sur ses lèvre.

À cette époque Hide n'était pas ce qu'il est aujourd'hui. C'était un jeune qui adorait parlé et s'amuser il avait une grande facilité a créé des liens avec les autres ce qui le différenciait grandement des autres membre de son clan. Du moins jusqu'à ce qu'il soit anéantis comme le clan Uchiha. C'est se jour qu'Orochimaru apparut dans le décors pour lui. Dès qu'il est combattu avec l'Hokage et fait apparaître une arme étrange Orochimaru vint vers lui.

Kabuto, tu peux débuter.

Compris, Orochimaru-sama.

Ensuite plus rien la mémoire de Hide s'éteint et reprend à son réveille alors rendus incapable de placé un vrais sourire. D'apprécier la vie, devenus un réelle combattant ne pouvant que placé un regard froid et provocateur.

Fin du flash back

Tu ne devrais pas t'attarder près des villages ninja. Il y en a d'ailleurs dans le coin. Du devrais sentire leur chakras. A moins que les trucs mignon te déconcentre un peu trop ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yogensekai.forumactif.org
Saiko Yamaguzi

Saiko Yamaguzi

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: Sieste qui ne dura point (Saiko)   Sam 7 Mar - 14:49

Cet homme, Hide, avait le don de dire des choses qui pourrait énerver Saiko, si elle n'avait pas elle-même l'intention de tuer le lapin plus tard, lorsqu'il ne serait plus interressant, pour le manger. Le lapin commencait en vain à se débattre dans ses bras, ce qui l'énervait au plus haut point.

"Haha! Du ragout de lapin, c'est bien ce que j'ai l'intention de faire dans peu de temps. D'ailleurs ce lapin commence déjà à m'énerver. S'il continue à se débattre ainsi je vais le tuer plus rapidemment que je ne l'aurais cru. Si jamais ça arrivait, voudriez-vous en avoir un morceau? Il est trop gros pour moi en ragout."

Un bruit se fit attendre et Saiko se remit sur ses garde en empoignant son zanpakuto et souri. Elle voyait bien que l'homme ne faisait pas attention à ses sourires et d'ailleurs ce qu'il disait le confirmait. Mais c'était devenu un automatisme pour Saiko. Elle avait développer des mécanismes de défense pour aller avec son charme et son physique naturel. Ce que Hide disait aurait pu en atristé plus d'un, mais il n'était pas mignon, donc elle n'avait absolumment aucun intérêt à avoir pitié de lui.

"Nous avons de la visite... Oh et pour mon sourire, je n'y peux rien c'est automatique. J'étais faible dans mon autre vie et une femme faible se doit de trouver des défenses, non? Alors c'est ma défense, même si ça ne sert pas toujours. Arg ce lapin est encombrant."

Le lapin s'était débattu et elle avait dû lâcher son arme pour le maîtriser. Elle décida de la tuer tout de suite et de le mettre dans son sac. Elle lui tordi le cou et, pour être sur, elle lui trancha la gorge et le placa dans son sac de voyage. Elle déposa son sac sous le pied d'un arbre et se replaca en défense en attendant le ninja. Lorsqu'elle reçu l'averitssement d'Hide, elle riat de bon coeur, comme si elle avait besoin d'un conseil!

"Ahahahaha! Eh bien, j'ai peut-être l'air idiote, mais je ne le suis pas à ce point!!! Oui, bien entendu j'ai senti les chakras, mais je vous l'ai déjà dit, je vie au jour le jour. Je ne me préoccupe pas de détails tel que ceci. De toute façon, quand je me trouve dans des villages ninja, je trouve toujours le moyen de calmer les rancoeur, surtout quand on sait que je n'ai jamais participer à la guerre. Et il n'y a pas à s'inquièter des trucs mignons, il ne me déconcentre jamais bien longtemps, et je me considère encore comme la plus importante dans ma vie, si je trouve un truc mignon, mais que je suis en danger, le plus important, c'est ma survie, je pourrais toujours trouver un truc mignon plus tard, n'est-ce pas?"

Une lumière s'alluma dans l'esprit de Saiko, Hide lui conseillait d'éviter les villages ninja. Il avait des attributs de l'Akatsuki, il ne semblait pas haïr les shinigami, ni les aimer, et il semblait assez solitaire. Il devait être un déserteur et recherché par les autres ninja!

"Votre conseil d'éviter les villages ninja, ne devrait-il pas s'addresser à vous aussi? Vous êtes recherché, non?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rakushi Mikami
Vizard solitaire
Rakushi Mikami

Masculin
Nombre de messages : 60
Localisation : En chemin
Date d'inscription : 18/10/2008

Feuille de personnage
Objets:
Amour:
Point avant prévilège:
20/20  (20/20)

MessageSujet: Re: Sieste qui ne dura point (Saiko)   Lun 9 Mar - 17:33

Sa lame passa à deux centimètres du visage de l'inconnu. En bondissant vers l'arrière, il évita de peu la contre-attaque. Le vizard s'était promi de ne pas être obliger d'utilisé la moidre attaque en lien avec le pouvoir de son arme, mais ses opposant, une équipe composé d'un ninja et d'un shinigami commençait à le faire royalement chier ! Sérieusement, pourquoi tout le monde s'en prennait à lui ? La chaine muni d'épine qui servait d'arme au ninja s'enroula autour de son arme, alors que le shinigami envoyait vers lui sa massive épée. Mikami évita et repoussa le dieu de la mort.

- J'en ai assez !

Le vizard tira sur son arme assez fort pour projecter le ninja plus loin.

- Breath länkar mor ven!

Son fourreau d'un vert éclatant qui était accrocher à son hakama se disperça en diverses feuilles d'un vert éclatant. La végétation animé magiquement rejoignit la lame de Sierra, s'entassant comme une ralonge. Maniant habilement l'arme qui était devenu au moins du triple de sa grandeur, il aggripa l'un des hommes qu'il envoya valsé au dessus des arbres. Le deuxième connu le même sort... mais tomba pas exactement à l'endroit qu'il aurait voulu. L'homme s'écrasa, mort, dans un périmètre qui contenait deux autres énergies. Il esperait ne pas les avoir affolé !

Le vizard couru, un bruit lui annonça qu'il était près d'une source d'eau. Il apperçu deux silhouette sur leur gardes.

- Oye ! Je m'excuse, je voulais pas l'envoyé là...

Il était maintenant assez près d'eux pour en reconnaitre au moins un. Il s'arrêta.

- Désoler Seigneur Hide, je m'en vais tout de suite !

Il s'inclina si bas et si prestement que la tête lui tourna.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hide Katsuo
Chef de l'Akatsuki
Chef de l'Akatsuki
Hide Katsuo

Masculin
Nombre de messages : 172
Age : 24
Localisation : Québec
Date d'inscription : 13/10/2008

Feuille de personnage
Objets:
Amour: Aucun
Point avant prévilège:
20/20  (20/20)

MessageSujet: Re: Sieste qui ne dura point (Saiko)   Mar 10 Mar - 20:53

En fait, elle n'avait pas tord, de préférence il devrait éviter les village ninja, mais lui il avait des raisons de les approcher. En effet, l'akatsuki était une organisation criminel qui avait pour but le controle du monde pour y ramener une paix bien qu'elle soit imposée par la terreure. Hide souria toujours en gardant Saiko des yeux ne les déplaçant jamais malgré les bruit qui lui chatouillais les oreille.

Akatsuki, tu dois bien savoir ce qui en relève au minimume, on recherche toute source de pouvoir, c'est en approchant les villages qu'on la trouve.

Finalement, le son pris apparance. Cette fois il détourna les yeux et les posa sur le nouveau venus qui lui fit immédiatement foncé les sourcils. C'était le mec qui lui était tombé dessus a Konoha qu'il avait soumis avant qu'il se pende. La main de Hide allat déjà se poser sur le manche de Shikotsu. Au moindre geste de trop il aurait sa tête à ses pieds et rirait.

Que veux-tu vizard !

La voix de Hide était plus imposante que d'habitude et prouvait qu'il n'avait pas dutout envie de voir se mec suicidaire. Le regard de Hide alternais entre Saiko et Mikami avant qu'il ne bondisse vers l'arrière pour les avoir les deux dans le champ de vision sans avoir à bouger la tête

Tu le connais, fille qui aime les truc mignon ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yogensekai.forumactif.org
Saiko Yamaguzi

Saiko Yamaguzi

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: Sieste qui ne dura point (Saiko)   Mar 10 Mar - 21:38

La jeune, en fait pas si jeune, fille observait attentivement Hide, elle le sentait tendu, mais pas au point qu'il lui saute dessus sans raison. Lorsque le jeune homme arriva, elle le trouva à son goût, quoique pas tout à fait assez mignon. Elle le jaugea du regard le parcourant du haut de sa tête, jusqu'à ses pieds avec le même regard calculateur, sans expressions. Lorsqu'elle eu fini son inspection, elle le trouva juste assez plaisant et lui fit un sourire tout à fait craquant. Lorsqu'elle s'aperçut qu'Hide perdait un peu de son sang froid face à cet homme, elle étouffa un rire. Il le regardait avec ce même air antipathique et ne semblait pas pas vraiment apprécier sa compagnie, il n'était donc pas un allié d'Hide, elle appris aussi que c'était un vizard. Le Vizard était tout mignon par son air déconcerté et par sa peur de l'homme de l'Akatsuki, car ce semblait être de la peur qui l'animait. La question de celui-ci l'amusa d'ailleurs, si elle le connaissait, soit il serrait en larmes en la voyant, soit elle l'aurait avec elle, ce qui n'était pas le cas. Elle regarda une fois de plus le vizard avant de se tourner vers Hide en empoignant une de ses mèches et les envoyer dans la même direction que le Vizard. Elle sourit une fois de plus cette fois plus à elle-même qu'à quiconque, elle avait trouvé une nouvelle proie.

"J'ai un nom. C'est Saiko, Saiko! Et pour ta question. Je ne le connais absolument pas. Nee? Oh et ne t'en va pas, je n'ai même pas encore pus faire ta connaissance...c'est quoi ton nom, onii-san?"

Elle se tourna une fois de plus vers Mikami, cette fois un peu plus détendue, mais toujours la main sur la garde de Castalie, ne sait-on jamais? Elle lui sourit. Elle n'était pas idiote, elle savait que pour gagner le coeur d'un humain, il ne fallait pas le forcer ni lui entrer dedans... Elle attendait une réponse de la part du Vizard, tout en restant alerte du moindre mouvement de Hide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rakushi Mikami
Vizard solitaire
Rakushi Mikami

Masculin
Nombre de messages : 60
Localisation : En chemin
Date d'inscription : 18/10/2008

Feuille de personnage
Objets:
Amour:
Point avant prévilège:
20/20  (20/20)

MessageSujet: Re: Sieste qui ne dura point (Saiko)   Mer 11 Mar - 17:51

Il était déjà content de survivre à se psychopathe maniac fou et dangereux représentant de l'Akatsuki, qu'il fallait qu'il tombe sur une... euh... une jolie fille, au premier regard, mais au second, il était certain qu'elle était toquée. Il sursauta à ses paroles. Folle, completement folle s'en était certain et ce pour une raison. Elle était a côté de l'homme le plus dangereux de se continents et elle commençait comme ça une conversation plutôt banal avec une main sur son Zanpakutô. L'incompréhension devait facilement se lire sur son visage.

- Onii-san ? Je comprend pas...

Il fit un pas à reculons, mais surement trop vite car il vit Hide se crispé sur le manche de son arme.

- Woooh ! On se calme.

Il se rapela qu'il tennait toujours Sierra dans sa main gauche. Doucement, sans quitté des yeux les deux individus, il la replaça dans son foureau qui se materialisa de lui-même à partir d'un feuillage d'émeraude.

- Pour la belle demoiselle, mon nom est Mikami, Rakushi Mikami. Et pour... Hide...

Il fit un pas vers l'arrière, très très lentement, en montrant bien qu'il ne voulait pas se battre, mais réellement foutre le camp.

- J'aimerais... que quelqu'un finisse par me dire qu'est-ce qu'un...

- La ferme et on fou le camp !

Une deuxième voix, plus puissante était sortie de sa bouche, enterrant la voix du petit vizard. Il passa machinalement une main sur son visage, alors qu'il baissait la tête. Non, ce n'était pas le temps, pas maintenant ! Ah ! Mais quel desespoire ! Cet peur qui le poussait à baisser la tête face à ses ennemis ! Non, impardonnable ! Il sortit vivement de l'une de ses grand manche ( roulement de tambour ) une corde ! D'un geste habile, tout en s'avançant vers les arbres, il fit ( roulement de tambour ) un noeud coulant !

- Je suis sincèrement désoler de vous avoir déranger, je retourne mourir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hide Katsuo
Chef de l'Akatsuki
Chef de l'Akatsuki
Hide Katsuo

Masculin
Nombre de messages : 172
Age : 24
Localisation : Québec
Date d'inscription : 13/10/2008

Feuille de personnage
Objets:
Amour: Aucun
Point avant prévilège:
20/20  (20/20)

MessageSujet: Re: Sieste qui ne dura point (Saiko)   Sam 14 Mar - 11:00

Hide fonça les sourcils, une fois de plus il recommençait cette connerie de se pendre. Le seigneur noir présumait déjà qu'il montrait sur le tronc d'arbre, passerait la corde autour du cou, sauterais pour se briser la nuque avant que la corde ne se brise. Il ferma les yeux et soupira vraiment cet idiot était que trop idiot et c'est exactement cette marche entre eux qui lui causai problème. Hide mit une main dans sa manche en sortant un shuriken et le lança sur la corde qui se coupa alors qu'il envoyait déjà son regard sur Mikami.

Sa te dérangerais pas d'être intéligent, Vizard !

Les yeux de Hide était froid, implaquable placé sur le pauvre Vizard qui en fait savait même pas c'est quoi. Hide fit deux pas vers l'avant s'approchant dangereusement de celui-ci. Mikami à l'inverse en fit deux de l'arrière. Hide en fit un autre Mikami toujours de même vers l'arrière.

Te voilà maintenant à faire des danses en rang ?

En plus d'être idiot à ses yeux c'était une poule mouillée vraiment, se Vizard était décevant, en plus il ne savait même pas ce qu'il était. Un idiot, voilà le seul mot, qui pour Hide, qualifiait Mikami. Sans réellement comprendre comment sont hatitude le dérangeais. La main sur le manche de Shikotsu fit un peitt mouvement montrant qu'il avait réellement envie de dégainer pour s'en débarassé ici et maintenant.

Mais, tien j'y pense...

Hide disparut et réapparut devant Mikami lame dégainé directement a coté de la gorge de celui-ci. Alors que les lèvres de Hide prenait une inclinaison sadique.

Tu veux mourire non ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yogensekai.forumactif.org
Rakushi Mikami
Vizard solitaire
Rakushi Mikami

Masculin
Nombre de messages : 60
Localisation : En chemin
Date d'inscription : 18/10/2008

Feuille de personnage
Objets:
Amour:
Point avant prévilège:
20/20  (20/20)

MessageSujet: Re: Sieste qui ne dura point (Saiko)   Mer 18 Mar - 13:10

- Mourir ?

D'un coup, la façon avec laquelle le grand Hide avait parler lui sembla absurde. Il se croyait pour quoi... une sorte de justicier de la mort ? Le vizard ne bougea pas d'un poil et ne sembla même pas nerveux par la proximité de l'arme.

- Tu nous connais mal. La seul mort qui nous attend, est celle de la corde...

Mikami inclina la tête, dans un angle plutôt extrême.

- Malheureusement... je ne crois pas qu'on en mourira... nous somme donc immortel !

La lame de Hide le hapa et pourtant, rien. Comme si ellle avait passer au travers d'un fantôme. Mikami sourit pour lui-même, il pouvait lui tenir tête ! Dans sa tête, une voix lui redonnait courage, lui intimait d'être fière de ce qu'il était et... ! La lame revint vers lui. Il tenta comme la première fois de se déplacé... une estiflade s'ouvrit dans son bras.

- Ah !

La gueule ouverte, il regardait sa blessure mineur, les yeux presque sortient de la tête. Il ne prit pas trois seconde pour joindre les mains dans un signe de respect et de s'incliné vers Hide. Il était redevenu se bon vieux couillons.

- Je suis sincerement désoler. Je ne le refairais plus.

Il se tourna, bien décider à prendre ses jambes a son cou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saiko Yamaguzi

Saiko Yamaguzi

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: Sieste qui ne dura point (Saiko)   Mer 18 Mar - 17:54

Saiko regarda la scène complètement ahuri. D'abord il y avait eu la pendaison de Mikami, ensuite Hide qui se fâche et menace de tuer Mikami, ensuite Mikami qui dit des choses étranges et effrayante, le cou de Mikami dans un angle étrange et le coup d'Hide qui n'avait pas réussi à toucher Mikami. Elle a un peu repris ses esprit quand Mikami se mit à s'excuser. Bon, il recommençait à agir étrangement... Saiko, excédée, entrepris silencieusement, sans que ni Hide, ni Mikami ne s'en rende compte de prendre son sac et de s'approcher de Mikami. Et soudainement, elle l'empoigna par le collet et se sauva sans que ce cher Hide ne puisse les rattraper. Elle se dirigea directement vers les portes du villages, mettant en place une comédie. Déjà elle entrait dans le rôle. Les larme aux yeux, le visage paniqué, elle se précipita sur le sol pour créer des marques et des blessures sur son corps. Elle regarda Mikami en clignant de l'oeil pour lui faire comprendre d'entrer dans son jeu. Quand ils étaient en vu de

"S'il vous plaît, aidez-nous! Quelqu'un nous a attaqué sans raisons."

Des passants se sont arrêtés et comme on avait une bonne opinion des Shinigamis et comme Saiko savait séduire les cœurs, on s'occupa d'eux. Ils trouvèrent refuge dans le campement Shinigami pour la nuit. (suite dans le campement Shinigami... pour Saiko et Mikami...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sieste qui ne dura point (Saiko)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sieste qui ne dura point (Saiko)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les broderies au point compté de la souris
» valeur en point
» mes créations au point compté
» J'ai plus de point de destin, May Day.
» mai 30 image humour point com

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yogen Sekai :: Rp :: Taki no Kuni :: Les chutes-
Sauter vers: